Professionnalisation : Stages et Alternance

Accueil » Professionnalisation : Stages et Alternance
jeune fille aux cheveux courts et blanc souriante

Immersion en entreprise

Sup de Création forme ses étudiants toute l’année par des cas concrets sur lesquels ils peuvent se perfectionner afin d’être opérationnel sur le marché de l’emploi. Au cours de leurs études, stages et alternance leur font découvrir le milieu créatif professionnel. 

Les stages

La convention de stage « classique »

L’étudiant conserve son statut, avec les frais de scolarité étant à sa charge.  

Inscription du stagiaire dans le registre du personnel de la société d’accueil.

La gratification (conformément au décret n°2014 du 27 novembre 2014 précisant les modalités d’application de certaines dispositions prévues par la loi n°2014-788 du 10 juillet 2014) correspond au montant minimum conventionnel, soit 15% du plafond horaire de la sécurité sociale multiplié par le nombre d’heures effectuées au cours du mois par le stagiaire. 

L’entreprise ne payera pas de charges si elle ne rémunère pas l’étudiant au-delà des 15% du plafond horaire de la sécurité sociale.

Le stage ne pourra pas dépasser 132 jours de présence en entreprise.

Possibilité d’effectuer un nouveau stage dans une nouvelle entreprise.

L’étudiant peut demander une convention de stage classique au rythme d’alternance tout au long de l’année. 

deux copains qui s'amusent dans les couloirs

L’alternance

Deux types de contrats sont possibles :

Le contrat de professionnalisation

Ce contrat de travail englobe la totalité de votre formation (soit 1 an), durant lequel vous avez le statut de salarié(e). Celui-ci comprend une période d’essai d’un mois. Dans ce cadre, votre formation est financée d’une part par votre entreprise et d’autre part par un OPCO (Opérateur de Compétences) auquel cotise l’entreprise au titre de la formation professionnelle.  

Le montant de la prise en charge dépend donc du nombre d’heures effectives de formation et du taux horaire de la prise en charge de l’OPCO. Si celui-ci ne prend pas en charge la totalité du coût de la formation, le reliquat est à la charge de votre entreprise d’accueil dont le solde peut être financé sur le plan de formation.  

L’entreprise prend les frais de fonctionnement en totalité ou en partie (=frais de scolarité), auxquels Ainsi, la formation est entièrement prise en charge par votre entreprise et leur OPCO. Nous invitons votre entreprise à se rapprocher de son OPCO pour savoir combien s’élèverait le montant que prendra en charge l’organisme

A ce montant, s’ajoute votre salaire qui s’élève à 80% du SMIC sur une base de 35 heures si vous êtes âgé(e) entre 21 et 25 ans inclus, et 100% du SMIC à partir de 26 ans inclus. Ce salaire peut être revu à la hausse en fonction des conventions collectives dont dépend votre entreprise d’accueil.   

Par ailleurs, en ayant le statut de salarié(e), vous devez vous inscrire à la CPAM de votre ville ou de votre arrondissement. Vous bénéficiez exactement des mêmes droits que tous les salariés en matière de congés payés (événements spéciaux et familiaux ainsi que de « toute disposition plus favorable accordée par la convention collective ou par les usages au sein de l’entreprise »). 

Le contrat d’apprentissage

Ce contrat de travail écrit à durée limitée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI) est réalisé entre un salarié et un employeur. Il vous permet de suivre une formation en alternance en entreprise sous la responsabilité d’un maître d’apprentissage et en centre de formation des apprentis (CFA) pendant 1 à 3 ans.

L’entreprise prend en charge la totalité des frais de formation. Le contrat peut commencer 3 mois avant la date d’entrée en formation et se terminer 3 mois après la date de fin de formation.

Le contrat d’apprentissage est ouvert à tous les jeunes de 16 à 29 ans révolus, ainsi qu’au plus de 29 ans si :
• Ils préparent un diplôme ou un titre supérieur à celui obtenu
• Ils ont un projet de création ou reprise d’entreprise

L’article 23 de la loi n° 2018-217 du 29 mars 2018 prévoit que le contrat d’apprentissage peut être effectué en partie à l’étranger.
Votre temps de travail est identique à celui des autres salariés. La durée légale du travail effectif est fixée à 35 heures par semaine. Vous avez le droit aux congés payés légaux, soit 5 semaines de congés payés par an. L’employeur a la possibilité d’imposer la période à laquelle vous pouvez prendre vos congés.

Pour la préparation des épreuves, vous avez le droit à un congé supplémentaire de 5 jours ouvrables dans le mois qui les précède (il est fractionné pour s’adapter au contrôle continu). Ces jours s’ajoutent aux congés payés et sont rémunérés.

Mis à jour le 13 mai 2022