Quelles études faire pour devenir cadreur ?

Accueil » FAQ : toutes les réponses à vos questions » Quelles études faire pour devenir cadreur ?

Le cadreur est celui qui concrétise la vision du réalisateur lors du tournage. Ce technicien est souvent
considéré comme l’œil du réalisateur. Sans son travail, l’ensemble du projet resterait au stade de plans
sur papier.

Exercer ce métier exige de nombreuses compétences. Et la qualité d’une œuvre audiovisuelle dépend en
grande partie du savoir-faire du cadreur. Quelles études faire pour devenir cadreur ?

Qu’est-ce qu’un cadreur ?


Ce technicien, qui travaille derrière la caméra, comme son nom l’indique, est chargé du cadrage et des
prises de vue.

Dans la pratique, le terme « cadreur » est surtout utilisé dans le cadre de la production d’un film. Dans ce
cas, il fait partie de l’équipe technique qui travaille sous la supervision du réalisateur. D’ailleurs, sur les
grosses productions, il peut être assisté d’autres techniciens qui se chargent des réglages des caméras.

En revanche, le terme « caméraman » s’utilise davantage sur les productions télévisuelles qui font
intervenir une plus petite équipe. Dans ce type de production, le technicien peut également s’occuper de
la prise de son et de l’éclairage. Néanmoins, il travaille toujours sous la supervision d’un réalisateur.

Le travail d’un cadreur


Les missions du cadreur/caméraman varient en fonction du type de production sur lequel il travaille.
Toutefois, sa principale mission est de faire en sorte que les scènes filmées traduisent la vision du
réalisateur, vision détaillée dans le scénario.

Pour mener à bien cette mission, le technicien doit :

  • élaborer un plan de prise de vue avec le réalisateur ;
  • manipuler la caméra afin de capturer les scènes selon des angles de vue bien précis ;
  • suivre en permanence les événements qui se déroulent devant la caméra et anticiper les
    mouvements des acteurs ;
  • participer au processus de montage des scènes filmées pour les raccorder.

    Dans certains cas, il peut aussi se charger de la gestion de l’éclairage ainsi que de la prise de son.
    Certains techniciens sont également spécialisés dans les prises de vues en conditions particulières : en
    déplacement ou sous l’eau.

    Et il faut savoir que s’il reçoit à chaque instant les directives du réalisateur, il doit être autonome.
    Autrement dit, il doit être capable de déterminer les meilleures façons de capturer les images en
    fonction des scènes.

La plupart du temps, le cadreur/caméraman est le seul à voir les futures scènes. Toutefois, dans
certaines productions, une caméra est raccordée à celle du technicien. Cela permet notamment au
réalisateur de contrôler en temps réel le travail que le technicien fait.

Les qualités et compétences requises pour exercer le métier de cadreur


Exercer ce métier nécessite à la fois des qualités professionnelles et personnelles. Sur le plan
professionnel, un cadreur doit :

  • maîtriser toutes les techniques de prise de vue ;
  • maîtriser la manipulation des divers équipements utilisés pour la capture d’image ;
  • avoir au moins des bases en prise de son, éclairage et montage ;
  • avoir une bonne culture cinématographique ;
  • être capable de travailler en équipe.

    Sur le plan personnel, pour pouvoir exercer ce métier dans les meilleures conditions, il faut :
  • une très bonne condition physique : le cadreur/caméraman peut être amené à transporter la
    caméra à bout de bras et courir avec ;
  • avoir de bon réflexe et être proactif : certaines scènes sont improvisées et le technicien doit être
    capable de correctement les capturer ;
  • être dynamique et méthodique.

Combien est payé un cadreur ?


Son salaire dépend grandement du type de production et de la société de production qui fait appel à ses
services. En moyenne, une personne qui débute dans le métier gagne environ 1 600 euros bruts/semaine
au cinéma. S’il travaille de manière ponctuelle pour la télévision, son salaire est d’environ 1 000 euros
bruts/semaine.

Pour un caméraman employé dans le privé ou par une chaîne de télévision, le salaire est différent. En
moyenne, celui-ci va de 1 200 à 2 500 euros bruts/mois.

Les études à suivre pour devenir cadreur


L’un des avantages de devenir cadreur/caméraman est qu’il est très facile de trouver des formations sur
ces métiers.

À Sup de Création, les étudiants peuvent se former au métier en suivant de nombreux programmes.


Le Bachelor en création et réalisation audiovisuelle : film design 2


Le Bachelor création et réalisation audiovisuelle est une spécialisation intégrée dans les filières film
making
et motion & animation.

Ce Bac+2 a pour objectif d’enseigner aux étudiants toutes les techniques inhérentes à la réalisation d’un
projet audiovisuel. Pour cela, plusieurs cours leur sont proposés dans ce programme, notamment :

  • montage ;
  • culture cinématographique et analyse de l’image ;
  • écriture et scénario ;
  • cadrage et prise de vue.


La spécialisation est accessible avec Bac+1 ou équivalent en audiovisuel.


Le Bachelor réalisation & production


Le Bachelor réalisation & production est la continuité du Bachelor création et réalisation audiovisuelle.

Le programme vise à approfondir les connaissances acquises dans le cadre du Bac+2 grâce à l’intégration
de nouveaux cours. Parmi les principaux cours figurent :

  • l’analyse de séquence ;
  • les techniques pour filmer le réel ;
  • le reportage magazine ;
  • le documentaire ;
  • l’initiation au visionnage critique.


Pour suivre ce Bac+3, il faut être titulaire d’un Bac+2 en audiovisuel.

Mis à jour le 14 septembre 2022