Quels sont les dangers de la publicité ?

Accueil » FAQ : toutes les réponses à vos questions » Quels sont les dangers de la publicité ?

Avoir un impact sur la vie des gens est certainement une excellente raison de travailler dans le secteur de la publicité. Ce que vous transmettez peut aider ou nuire, en fonction de la manière dont le message est perçu. Les publicités peuvent influencer la population de manière positive ou, au contraire, négative. Quels sont les dangers de la publicité ?

Un sentiment d’appartenance

La publicité a un impact important sur la société. Non seulement, elle informe les gens sur les nouveaux produits, services et tout ce qui passe dans le monde entier, mais elle joue également un rôle important dans la formation de notre opinion sur nous-mêmes et sur les autres.

Avec l’avènement de la publicité sur Internet, il est possible, pour une campagne publicitaire, d’atteindre des millions de personnes dans le monde entier en cliquant simplement sur un bouton. Les mots utilisés et la façon d’énoncer les nouvelles ou les idées peuvent changer la façon de percevoir les choses. Cela peut impacter notre sentiment d’appartenance. Les images publicitaires (panneaux d’affichage et publicité télévisée) ont un impact sur nous sans que nous nous en rendions compte. Elles sont le moyen par lequel nous nous définissons et définissons les autres, consciemment ou non.

La publicité a un réel impact sur la société en influençant notre façon de prendre des décisions. De nombreuses personnes choisissent un produit ou un service plutôt qu’un autre simplement parce qu’elles font confiance à la marque ou parce qu’une personne dont elles respectent l’opinion (comme une célébrité, un politicien ou une personne connue) leur a dit qu’il était meilleur. Il est également possible que les publicités influencent inconsciemment nos croyances et nos valeurs en fonction du message qu’elles véhiculent sur la société et des choix de vie qu’elles proposent.

Une sensation d’indifférence

Selon les recherches, la plupart des publicités sont conçues pour nous faire sentir beaux et/ou désirables en présentant des personnes traditionnellement belles comme modèles. Les publicités créent ainsi ce que l’on appelle une « norme idéale », qui devient la référence à laquelle nous nous mesurons et mesurons les autres. Lorsque nous ne correspondons pas à cette norme – et la grande majorité des gens ne le peuvent pas – nous avons tendance à ne pas nous sentir à la hauteur par rapport aux autres.

Le résultat pour ceux qui ne correspondent pas à la « norme idéale » est un sentiment d’isolement. Ils peuvent ne pas se sentir inclus ou désirés dans un groupe parce qu’ils pensent ne pas être à la hauteur des autres, en termes d’apparence. Ces personnes peuvent même ressentir un sentiment de honte concernant leur apparence.

Une forte influence pour la future génération

La publicité exerce une influence omniprésente sur les enfants et les adolescents. Elle s’incarne sur les mass média (tv, presse, radio, cinéma, affichage, internet) et de plus en plus de manière visible via des influenceurs. Cette exposition contribue aux succès de marques vis à vis d’autres, d’encourager des messages positifs en faveur de l’inclusion ou d’actions sociales mais également favoriser d’adopter des attitudes de consommation négatives liées à l’obésité des enfants et des adolescents, à une mauvaise alimentation, à la consommation de cigarettes et d’alcool et au développement de soi.

Côté santé, de nombreux pédiatres et de professionnels de la santé infantile sollicitent la réduction de l’exposition des enfants aux publicités inappropriées via des campagnes : restrictions de marketing ciblant les enfants, sensibilisation des parents, encouragement des programmes d’éducation aux médias. Les marques doivent davantage s’engager auprès de leurs consommateurs.

Les enfants ne s’intéressent moins au sport, à la lecture des livres et se focalisent de plus en plus sur les informations relayées sur Internet. D’ailleurs, les jeunes d’aujourd’hui ont de la difficulté à former leur opinion. Influencés par les médias, ils se focalisent sur les informations données et n’essayent pas d’avoir un esprit plus critique.

Face à cela, de nombreuses évolutions ont été mises en place, par le législateur, les acteurs de la publicité (agences, média, annonceurs) les institutions. La notion de responsabilité est importante et partagée dans le secteur de la publicité, sur la qualité des messages et leur impact. Si l’envie de rejoindre ce secteur d’activité est toujours forte, les jeunes souhaitant se lancer dans le domaine publicitaire doivent suivre des formations dans une école spécialisée. Ils doivent disposer d’une connaissance pointue en la matière afin de concevoir des campagnes encore plus responsables.

Une vision idéalisée vs des stéréotypes à décoder

Les images dans les publicités dépeignent parfois des styles de vie idéalisées qui sont souvent inaccessibles à la personne moyenne. Or, si les publicités s’adressent à des cibles précises, certaines d’entre elles sollicitent chacun à avoir une même égalité de vie. Bien que cela puisse être un excellent objectif, elles ne sont pas systématiquement appropriées à une heure de grande écoute à l’ensemble des téléspectateurs auxquelles elles s’adressent. Le ciblage des consommateurs sur les mass média est plus limité que sur internet, qui peut par le biais des algorithmes, davantage préciser les internautes au travers de leurs attentes et de leurs centres d’intérêt. En somme, nous sommes tous des consommateurs. Nos désirs et nos besoins sont largement influencés par notre environnement et les informations relayées par nos propres usages. La publicité n’est qu’un outil au service des marques qu’il est intéressant de décoder afin de ne pas tomber dans des stéréotypes négatifs la concernant.

Mis à jour le 14 septembre 2022